Archives par mot-clé : Archéométrie

Rencontres Interdisciplinaires sur les Métaux (RIMs) – jeudi 4 mai 2017

La 4e séance des RIMs se tiendra le jeudi 4 mai 2017 de 13h30 à 17h30 à l’Université Paris Nanterre, MAE, salle 1, Rez-de-jardin.
Entrée libre.

Au programme :

Joseph GAUTHIER (UHA-CRESAT-EA 3436, CNRS-LMC-IRAMAT-UMR5060)
La dynamique minière médiévale dans le Rhin supérieur : approche multi-scalaire et interdisciplinaire

Julien FLAMENT (IRAMAT-CEB, UMR5060)
La métallurgie extractive de l’argent au Moyen Âge. Apports de l’archéométrie à la compréhension des chaines opératoires. L’exemple pyrénéen de Castel-Minier (XIIIe-XVe s.)

Guillaume SARAH (IRAMAT-CEB, UMR5060)
La composition des monnaies au temps du monométallisme argent médiéval (VIIe-XIIe siècles). Essai de reconstruction sur la longue durée

Téléchargez le programme et les résumés des communications.

Organisation et contacts : Philippe Dillmann1, Maxime L’Héritier2, Gaspard Pagès3
1 philippe.dillmann@cea.fr ; Laboratoire Archéomatériaux et Prévision de l’Altération (LAPA ; NIMBE UMR3685 CEA/CNRS et IRAMAT UMR5060 CNRS)
2 maxime.l_heritier@univ-paris8.fr ; Histoire des Pouvoirs, Savoirs et Sociétés (HPSS – EA 1571 – Université Paris 8)
3 gaspard.pages@mae.u-paris10.fr ; Archéologies et Sciences de l’Antiquité (ArScAn – UMR7041 – CNRS)

Les Rencontres Interdisciplinaires sur les Métaux (RIMs) ont pour but de constituer un lieu d’échanges et de discussion autour des recherches menées sur les métallurgies et les métaux dans les sociétés anciennes. Les aires chrono-culturelles concernées s’étendent de l’Orient à l’Occident et de la fin de la Préhistoire à l’Époque moderne. Les approches interdisciplinaires fondées sur l’exploitation croisée des sources archéologiques, textuelles, ethnographiques et archéométriques y sont privilégiées. Ainsi, les séances sont destinées à promouvoir la combinaison et l’interaction des disciplines et des sources pour alimenter les grandes problématiques qui mobilisent la communauté scientifique et auxquelles les métallurgies participent : essor, déclin, mutation, transfert, innovation, appropriation, contrôle, commercialisation, circulation, datation, stratégie économique, gestion des ressources, mentalité/perception des matériaux et des savoir-faire. Les Rencontres Interdisciplinaires sur les Métaux se présentent donc comme un outil de recherche à la fois méthodologique et historique. Elles se déroulent deux fois par an au sein de l’une des institutions d’Ile de France encadrant ces rencontres : Laboratoire Archéomatériaux et Prévision de l’Altération (NIMBE UMR3685 CEA/CNRS et IRAMAT UMR5060 CNRS), le laboratoire Histoire des Pouvoirs, Savoirs et Sociétés (HPSS, EA1571 de l’Université Paris 8) et le laboratoire Archéologies et Sciences de l’Antiquité. (ArScAn – UMR7041- CNRS / Université Paris Ouest / Université Paris 1 / MCC).

Colloque du GMPCA – 18-21 avril 2017

A l’occasion de ses 40 ans, le XXIe colloque d’Archéométrie se tiendra à Rennes, du 18 au 21 avril 2017. Organisé par l’UMR 6566 CReAAH (Centre de Recherches en Archéologie, Archéosciences, Histoire), il sera l’occasion de dresser, au cours de sessions thématiques, un bilan de 40 années de recherches menées au carrefour de l’archéologie, tout en faisant la part belle aux approches novatrices insufflées dans le vaste champ disciplinaire contribuant à faire progresser la recherche archéologique.

Plus d’informations, sur le site du congrès.

Archéologie du fer en Lorraine

Minette et production du fer en bas fourneaux dans l’Antiquité et au Moyen-Age

On a longtemps considéré que la minette, ce minerai de fer qui est à la base du développement industriel de la sidérurgie lorraine aux XIXe et XXe siècles, n’avait pu être utilisée au cours des périodes plus anciennes, en raison de sa faible teneur en fer et de sa gangue riche en calcaire et en phosphore. On estimait que les minerais dits de fer fort, largement représentés en surface des plateaux, lui avaient été préférés jusqu’à l’aube de la Révolution industrielle.

Pourtant cette vision surannée est battue en brèche par les recherches archéologiques qui ont été menées, sur le terrain et en laboratoire, au cours des vingt dernières années. Non seulement, l’utilisation de la minette est mise en évidence dès le Ve siècle de notre ère, et peut-être même un peu avant, mais il s’agit d’un choix presque exclusif durant tout le Moyen-Age, où de véritables districts de production sont mis en place dans le Pays-Haut et sur le Plateau de Haye.

Des fouilles archéologiques de plusieurs ateliers de production, et les études de laboratoire qui ont suivi, ont permis de décortiquer les conditions techniques de l’emploi de ce minerai dans les bas fourneaux. Des informations essentielles sur l’adéquation de sa composition avec les techniques de production anciennes sont ainsi mises en lumière.

Ces travaux novateurs permettent ainsi de présenter une nouvelle trame historique du développement de la sidérurgie ancienne en Lorraine avant l’apparition du haut fourneau, en renversant totalement les schémas traditionnellement admis.

372 pages sur papier couché mat
_ Format 24 x 32 cm
_ Près de 500 photos couleur et documents
_ Couverture cartonnée
 
45 € + frais de port par livre (en cas d’envoi) 9 €
Vos commandes peuvent être adressées et retirées :
Imprimerie KLEIN – Editions Fensch Vallée
9 Rue Foch – 57240 KNUTANGE – Tél. 03 82 84 22 95
CHÈQUE LIBELLÉ À L’ORDRE DES ÉDITIONS FENSCH VALLÉE

Le chèque sera encaissé à l’expédition/retrait de l’ouvrage