Tous les articles par Maxime L'Héritier

Table ronde – LE TRAVAIL DU MÉTAL DANS L’ANTIQUITÉ 27 AVRIL 2019 – CHAUVIGNY (86)

Co-organisée avec la SRAC et Instrumentum (groupe européen de travail sur l’artisanat)
Ouverte à tou.te.s – Inscription obligatoire
voir programme et bulletin d’inscription ci-dessous

La rencontre entre des hommes et “du cuivre” débute certainement par son emploi pour la parure du corps il y a environ 5 000 ans. Plus tard, c’est avec l’augmentation des quantités en circulation, et la mise en oeuvre d’alliages, que débutent les fabrications d’outils, d’armes et de vases. En dépit de la découverte d’autres métaux à partir du 15e siècle, le parcours fonctionnel du cuivre comme son inscription dans le champ symbolique se poursuit jusqu’à nos jours.
Michel Pernot, spécialiste du cuivre, qui vient de faire paraître “Quatre mille ans d’histoire du cuivre” sous-titré “Fragments d’une suite de rebonds” présidera cette table ronde consacrée au travail du métal à partir de recherches récentes ou en cours.

Téléchargez le programme et la fiche d’inscription

Travailler le cuivre à Douai au XIIIe siècle. Histoire et archéologie d’un atelier de proximité

Titre : “Travailler le cuivre à Douai au XIIIe siècle. Histoire et archéologie d’un atelier de proximité”

Auteur(s) : Lise Saussus (dir.), avec la collaboration de Nicolas Thomas, Marisa Pirson et Benjamin Jagou

Lieu et date d’édition : Douai et Louvain-la-Neuve, 2019

Collection : Collection Archaeologia Duacensis, 31 – Collection d’archéologie Joseph Mertens, XVII

Format : 21 x 29,5 cm – Relié sous couverture souple, quadrichromie

Pages : 277 pages

ISBN : 978-2-9567195-0-2 et 978-2-9302080-5-3

Prix : 30 € TVAC hors frais de port

Commander : craneditions@uclouvain.be

Sommaire : CAJM 17 Travailler le cuivre au XIIIe siècle

Résumé / Abstract :

De 1983 à 1987, une fouille archéologique rue Saint-Julien à Douai révèle un atelier et ses quelques milliers de déchets témoignant d’un travail du cuivre et de ses alliages au XIIIe siècle. Cette publication examine l’unité de production à la lumière des sources archéologiques, mais aussi de sources écrites et archéométriques. Elle présente le cadre de la découverte à l’échelle de la ville jusqu’à celle de la parcelle en s’intéressant à l’intégration des métiers du cuivre dans le tissu urbain. L’étude de la stratigraphie et des structures composant cet atelier dans un vaste espace de près de 1 000 m² précède l’analyse du mobilier métallurgique, des techniques variées, en particulier celles des réparations de vaisselle, mais aussi des alliages mis en œuvre. Enrichie par l’examen du travail du fer, associé à celui du cuivre, et d’une partie de la vaisselle en céramique consommée sur le site, l’étude illustre un de ces ateliers de proximité qui ont subsisté à côté des grands centres de production tels ceux de la vallée de la Meuse. Voué à l’entretien des vaisselles, enclin à répondre à des commandes variées, ce type d’ateliers actifs aux échelles locales, celles de la ville et de ses alentours, profite de la circulation des productions de masse mises sur le marché à une échelle globale.

 

From 1983 to 1987, an archaeological excavation along the rue Saint-Julien in Douai revealed a workshop and its several thousand pieces of waste, testifying to the work of copper and its alloys during the 13th century. In this book, the workplace is examined in the light of archaeological sources, but also of written and archaeometric sources. It presents the framework of the discovery from the global scale of the city to the particular plot by focusing on the integration of the metalworking professions into the urban fabric. The study of the stratigraphy and structures composing this workshop in a vast space of nearly 1,000 m² precedes the analysis of the metallurgical finds, of the various techniques, in particular those of cooking and table utensil’s repairs, but also of the alloys used. Enriched by the examination of the ironwork associated with the copperwork, and part of the ceramic tableware consumed on the site, the study illustrates one of these local workshops that have survived alongside major production centres, such as those in the Meuse valley. Dedicated to the maintenance of crockery, inclined to respond to various demands, this type of workshop, active at the local level of the city and its surroundings, benefits from the circulation of mass productions placed on the market on a global scale.

 

Fortification et artillerie en Europe autour de 1500 : le temps des ruptures

Fortification et artillerie en Europe autour de 1500 : le temps des ruptures

Actes du colloque international organisé les 11 et 12 décembre 2015 à Epinal et à Châtel-sur-Moselle
Édité par René Elter, Nicolas Faucherre

Entre équilibre et rupture, les années 1500 sont marquées par les « grandes découvertes », mais surtout par une effervescence artistique, intellectuelle et technologique qui va faire basculer l’Europe dans la modernité. Dans ce cadre, la brutale capacité du boulet métallique à faire brèche dans le mur va faire exploser, puis s’unifier, les réponses architecturales de la défense. Ces réponses souvent désuètes, parfois efficaces aux progrès de l’artillerie à poudre — maillons d’une inéluctable évolution corollaire aux ruptures administratives, financières, stratégiques et tactiques inhérentes — font montre d’un grand équilibre dans les formes d’architecture bellique produites.Le champ d’investigation de ce colloque porte précisément sur les expérimentations menées autour de 1500 en réponse à cette modernité de l’attaque. Les différentes communications présentées dans ce volume démontrent que ce mouvement de modernisation est général à l’ensemble des principautés et états européens, voire dans le monde ottoman, et qu’avant même la mise en place du système bastionné autour de 1530 qui va en réduire les coûts, la fortification avait standardisé ses pratiques pour intégrer le canon.

Édition Première édition
Éditeur Presses universitaires de Nancy – Editions Universitaires de Lorraine
Support Livre broché
Nb de pages 518 p.
ISBN-10 281430514X
ISBN-13 9782814305144

Conférence NAHMO 2019

Appel à communication.

Conférence accueillie par le Cambrian Mines Trust du 4 au 8 Juillet 2019 à Llanafan, Ceredigion, Mid-Wales

Sujets :
Mine exploration as a research tool – applications in mining history, geology and archaeology
Mine exploration, using speleological techniques, takes the researcher into a new and potentially rewarding aspect of mining history and archaeology. It also provides a very different view of the geology and mineralogy to that seen at surface.


The lecture programme at NAMHO 2019 seeks to provide an insight into the research potential for mine exploration and those who use their speleological / caving skills to access abandoned mines.

Les propositions de communication peuvent être envoyées à à Peter Claughton :  P.F.Claughton@exeter.ac.uk

Hommes et travail du métal dans les villes médiévales : 35 ans après

Colloque international en hommage au professeur Paul Benoit

Paris, 12 et 13 septembre 2018

Le colloque Hommes et travail du métal dans les villes médiévales : 35 ans après aborde les métallurgies du fer, du cuivre, de l’étain, du plomb et des métaux précieux, productrices d’une grande variété d’objets nécessaires à la vie urbaine à la fin du Moyen Âge. La nature, le volume et l’éventuelle
standardisation des productions pourront être étudiés, de même que les besoins de la ville, les pratiques et les techniques des artisans, leurs savoirs et leurs savoir-faire. Les relations entre les métiers et entre les artisans eux-mêmes pourront être examinées, comme les liens de dépendances, la pluriactivité, les réseaux de sociabilités ou encore les relations de proximité dans l’espace urbain. L’identité et la réglementation de ces métiers, leur insertion dans la société urbaine, les rapports avec l’espace rural environnant et avec les autres villes pourront également être revisités. Ces journées auront un caractère interdisciplinaire, favorisant le dialogue entre les historiens et archéologues et l’archéométrie, sans exclure les approches
anthropologiques de l’apprentissage et des savoir-faire. 

Les propositions de communications, rédigées en français ou en anglais, avec titre, affiliation et coordonnées de l’auteur devront être adressées par courriel à lisesaussus@gmail.com, sous la forme d’un texte de 2 500 signes maximum, espaces compris, au format Word. Les propositions seront soumises au comité scientifique.
Date limite pour la réception des propositions : 15 mars 2019.

Jeudi d’Archéologie Médiévale et Moderne (JAMM) : Autour des métaux

Le jeudi 8 novembre 2018, institut Michelet, salle 319, 9h30 – 17 h

Coordination : Danielle Arribet-Deroin, Anne Nissen, Patrice Brun


Matinée 9h30 – 12 h30
Hervé Laurent
Les rythmes de production du fer en Bourgogne-Franche-Comté avant l’an Mil

Benjamin Jagou
Utilisation du charbon de terre dans les forges médiévales du nord de la France

Alexandre Disser
Le chantier de la tour de Mutte (Metz) : les apports des études archéométriques à l’histoire des techniques et l’histoire économique

Interruption 12 h 30 – 14 h

Après-Midi, 14h – 17 h
Kevin Costa et Céline Tomczyk
De l’exploitation du minerai à la fabrication d’objets en bronze : Histoire et traçage de la chaîne opératoire du cuivre à la protohistoire

Lise Saussus
Les ateliers et les hommes du travail du cuivre dans la Flandre médiévale : méthodes et résultats à partir d’un exemple douaisien

Téléchargez le programme

Economic Development and Environmental Transformations in Europe’s Extractive Peripheries (16th – 21st centuries). International workshop

International workshop
  
Economic Development and Environmental Transformations in Europe’s Extractive Peripheries (16th – 21st centuries)
 
EHESS – School for Advanced Studies in Social Sciences (Paris, France)
21 November 2018

EHESS, 54 boulevard Raspail 75018 Paris – Room 737
PROGRAM 
 
9.30 –9.40 Opening  Jawad Daheur (CNRS-CERCEC)
 
9.40 –11.00 Section I Chair : Raphaël Morera (CNRS-CRH)
 
Chechesh Kudachinova (Humboldt University Berlin): « When Knowledge is not Power: Siberian Mineral Wealth and Early Modern Resource Imaginations »
Discussant:Sarah Claire
 
Didier Boisseuil (University of Tours): «L’exploitation des ressources naturelles dans la Toscane méridionale et dans le Nord du Latium à la fin du Moyen Âge et au début des Temps modernes »
 
11.00 – 11.20 Coffee Break
  
11.20 – 12.40 Section II Chair : Thomas Le Roux (CNRS-CRH)
 
Sarah Claire (EHESS): « La zone minière des monts Métallifères en Bohême : un bassin de ressources au cœur de l’Europe des XVIe-XVIIsiècles »
 
Alexei Kraikovski (HSE University Saint Petersburg): « “From Non being into Being” – Blubber Monopolies and the Governmental Vision of Marine Mammals Hunt in the Russian North, Late 17th– 18th Centuries. »
 
12.40 – 14.00 Lunch
 
14.00 – 16.00 Section III Chair: Laurent Herment (CNRS-CRH)
 
James Stafford (University of Bielefeld): « ‘The Granary of Great Britain’: Farming and Manpower in Ireland, 1780-1820 »
 
Marina Loskutova (HSE University Saint Petersburg): « Russian Timber Trade with Britain in the White Sea Coastal Area in the Second Half of the 18th– first Half of the 19th Century » 
 
Maurizio Romano (Catholic University of Milan): « Environmental Crises and Economic Transformations in Lombardy’s Extractive Areas. The Case of Wood (late 18th– mid 19th century) »
 
16.00 – 16.20 Coffee break
 
16.20 – 17.40 Section IV Chair : Marc Elie (CNRS-CERCEC)
 
Elena Kochetkova (HSE University Saint Petersburg): « Forest Exploitation and Technological Innovations in the Soviet Union, 1945-1991 » 
 
Iwona Bojadżijewa (University of Warsaw): « Environmental Degradation, Extractivism and Peripheral Status as Narrated during Round Table Talks in 1989 Poland »
 
 17.40 – 18.00 Conclusion Matthias Heymann (University of Aarhus)

Source Engraving: German mining region of Chemnitz, published in 1726 in Danubius Pannonico-Mysicus by Luigi Ferdinando Marsigli (1658-1730),
https://upload.wikimedia.org/
wikipedia/commons/0/0f/
Schemnitz_in_Danubius_
Pannonico-Mysicus_1726_by_Marsigli.jpg

Cuivre, bronzes et laitons médiévaux. Actes du colloque de Dinan et Namur

Vient de paraître

Thomas Nicolas et Dandridge Pete (éd.), Cuivre, bronzes et laitons médiévaux : Histoire, archéologie et archéométrie des productions en laiton, bronze et autres alliages à base de cuivre dans l’Europe médiévale (12e-16e siècles). Medieval copper, bronze and brass: History, archaeology and archaeometry of the production of brass, bronze and other copper alloy objects in medieval Europe (12th-16th centuries), [Actes du colloque de Dinant et Namur, 15-17 mai 2014. Proceedings of the symposium of Dinant and Namur, 15-17 May 2014], Agence wallonne du Patrimoine, Namur, 2018, 416 p. (Études et documents, Archéologie ; 39).

ISBN : 978-2-39038-016-0

21,1 x 29,8 cm

416 p.

40 €

Téléchargez le sommaire ici.

Rencontre annuelle de la SAFEMM – 2018

La rencontre de la SAFEMM 2018 et l’assemblée générale se tiendront outre-Rhin à Fribourg-en-Brisgau (Allemagne) au pied de la forêt Noire, du vendredi 26 octobre au dimanche 28 octobre 2018.
Organisée grâce aux partenariats tissés dans le cadre du projet Interreg Regio mineralia (Pierre Fluck, Joseph Gauthier), cette réunion sera accueillie par le Landesamt für Geologie, Rosthoffe und Bergbau (LGRB) Baden Württemberg.
Du fait de l’accueil par cette structure, le planning du week-end est légèrement modifié par rapport à nos habitudes. Les journées commenceront par une séance de travail sur le Thésaurus Patriarche, le vendredi après-midi. Les communications auront toutes lieu le samedi, et les sorties se feront le vendredi après-midi et le dimanche. Nous vous proposons à cette occasion une visite de la cathédrale de Freiburg et de ses vitraux miniers du XIIIe siècle, ainsi qu’une découverte ou redécouverte de la mine Erich (Suggental).

Informations pratiques et programme des communications ici.

Création d’un groupe de travail “Labour in Mining”

We are glad to announce the creation of the Working Group “Labour in  Mining” in the European Labour History Network (ELHN).

The EHLN working group “Labour in Mining” aims at creating and  expanding existing networks of scholars with an interest in labour in  mining sector in Europe and around the world. Also, the WG on “Labour  in Mining” wish to exchange knowledge, to organize meetings and  workshops, to organize and design collective projects, to participate  with sessions in the 3rd ELHN Conference in Amsterdam in 2019 (19-21  September).

Please find attached  a document with a description of aims and topics  of the WG and a questionnaire to be filled, if you are interested to  join the network and the working group. If you are interested in  joining the Working Group on “Labour in Mining”, please fill in the attached form. Please, feel free to circulate the information among your contacts.

Le formulaire peut être téléchargé ici : ELHN_WG Labour in Mining_May 2018

Les organisateurs : Leda Papastefanaki, Miguel Perez  de Perceval Verde et Francesca Sanna

EAA 2018 Barcelone

La prochaine conférence de l’EAA (European Archaeologist Association) se tiendra à Barcelone du 5 au 8  septembre 2018.

Plusieurs sessions thématiques y sont spécifiquement liées aux mines et à la métallurgie. Les propositions de contributions sont attendues jusqu’au 15 février 2018.

Plus d’informations sur le site de l’EAA : https://www.e-a-a.org/EAA2018/

  • session 263 : Precious materials and fine metal work in the European Iron Age – function, aesthetic and technology
  • session 275 : Human-made environments – The development of landscapes as resource assemblages
  • session 520 : Archaeometallurgy in the 21st century
  • session 686 : Silver, status and society – transition from late Roman to Early Medieval Europe
  • session 753 : Interpreting ancient metalworking

Décès d’Alain PLOQUIN

​Notre communauté a cette année été endeuillée par la perte de l’un de ses plus anciens membres en la personne d’Alain Ploquin. Alain avait présidé notre association, mais nous nous souvenons de lui avant tout comme un collègue serviable, passionné et pédagogue, qui a collaboré avec un grand nombre d’entre nous, en apportant sa connaissance de la géochimie des matériaux. La paléométallurgie et toute notre communauté lui doivent énormément. Car Alain a aussi beaucoup compté pour tous ceux avec qui il n’a pas directement travaillé. En témoignaient son éternelle attention, sa gentillesse envers tous, et en particulier envers les plus jeunes, qu’il titillait souvent avec des questions précises, mais dont il contribuait à stimuler la réflexion et qu’il aidait toujours dans la difficile compréhension des chaînes opératoires et du comportement des éléments chimiques. Toutes ces qualités nous manqueront assurément beaucoup.

Alain, nous avons tous partagé d’agréables (et d’inoubliables !) moments sur le terrain en ta compagnie, à Brandes, au Mont Lozère, à Melle ou ailleurs. Expériences (et expérimentations) scientifiques évidemment, mais surtout des moments chaleureux et amicaux, qui restent gravés dans nos mémoires. Pour tout cela, nous te remercions, et nous espérons que tu es maintenant dans un monde gorgé de scories, de parois de fours et autres artefacts métallurgiques, dans lesquels tu peux jouer du marteau avec ardeur, sans retenue, et où ton œil et ton sourire d’enfant éternellement passionné continueront de briller.​

 

Vidéos :
Alain parlant des bas fourneaux de Lercoul
Alain parlant de l’argent des Gabales en Lozère

“Adventure in Iron” by B. G. Awty

Une publication prévue pour 2018 :

Adventure in Iron. 

The blast furnace and its spread from Namur to northern France, England and North America,1450-1640; a technological, political and genealogical investigation.

par Brian G. Awty

Cette recherche a joué un rôle essentiel dans la connaissance de la diffusion du procédé indirect d’élaboration du fer à partir de la fin du Moyen Âge. L’auteur (maintenant décédé) y a consacré plus de vingt ans, recueillant les données textuelles dans les dépôts d’archives de plusieurs pays (Royaume Uni, France, Belgique, etc.).

Plus d’informations sur le site internet du wealden iron research group.

Details of the book

The introduction of water-powered bellows in the manufacture of iron during the Middle Ages brought about a radical technological change. The taller furnace resulted in greater efficiency, with a much greater proportion of the iron extracted from the ore, but at least some of the iron produced was contaminated by carbon, and this cooled into a brittle cast iron, an apparently useless by-product, quite different from the intended wrought iron.

Gradually it became evident that cast iron could be put to use, like other metals such as lead and tin, by running it into moulds. At the same time a variety of techniques to ‘fine’, or eliminate its impurities were tried, so that useful wrought iron might again become the end product. The blast furnace was among the new processes that evolved. However, a satisfactory way of fining cast iron in large quantities, and making the ‘indirect method’ of iron production more practicable, evolved only in the 1440s. Such developments could not be accomplished without the craftsmen who were prepared to leave their homes and travel over land and sea, bringing with them skills which were handed down, sometimes across several generations, their techniques oft en being modified and improved in the process. These people are the heroes of this study.

In the very earliest period we know many of their names because it was to them that the leases of works were made, without the intervention of merchants or other procurers of capital. Although aft er around 1500 the names of technicians were replaced in leases and lawsuits by the names of forgemasters, oft en drawn from the ranks of landowners and merchants, the names of many of the individual workmen who carried the industry to England from northern France are preserved, found in the rolls of denization (naturalization) in the 1540s, when the threat of war with France made it expedient to order foreign nationals to become naturalized, or to quit the realm.

Contents (download detailed contents here)
Part I
1 Warfare and Water Power transform Ironworking
2 Ironworks in Namur and Burgundy
3 The First Walloon Migration
4 Ironworking in the Beauvaisis and Normandy
5 Henry VII and Ironfounding in the Weald
6 Expansion in the Weald up to 1525

Part II
7 Consolidation and the Manufacture of Cannon, 1525-1550
8 Wealden Iron to its Zenith and beyond its Borders, 1551-1575
9 Expansion throughout Britain and to America, 1575-1650

APPENDIX 1: Ironworkers listed in the denization rolls of 1541 and 1544
APPENDIX 2: Aliens in Lay Subsidy rolls of the Weald, 1524-1595

EAA 2017 Maastricht

La conférence de l’EAA (European Archaeologist Association) se tiendra à Maastricht du 30 août au 3 septembre 2017.

Plusieurs sessions thématiques y sont spécifiquement liées aux mines et à la métallurgie.
– New approaches in metal studies 31-août 8.30 15.15
– Early Mediterranean metallurgy. Technological innovation and cross-craftsmanship 31-août 14.00 18.15
– Welding a new approach to the study of ancient metals 01-sept 8.30 12.45
– Iron production, trade and consumption as bridge builders during the Middle Ages and the Early Modern Era 01-sept 14.00 16.45
– Novel scientific developments in the reconstruction of the archaeology of mining and metallurgy and its impact on the environment 02-sept 10.00 12.45

Plus d’informations sur le site de l’EAA.