Tous les articles par Estelle Camizuli

Vivre en montagne au Moyen Âge – M.-C. Bailly-Maître (dir.)

Marie-Christine Bailly-Maître a le plaisir de vous annoncer la sortie de son dernier ouvrage : Vivre en montagne au Moyen Âge. Les objets racontent l’histoire de l’argenteria de brandis. Huez-Alpe d’Huez – XIIe-XIVe siècle.

ISBN : 978-2-9568426-9-9

Éditeur : éditions du CIHAM/EHESS

Collection : Mondes médiévaux

Date de publication : 03/2024

Nombre de pages : 504

Dimensions (en cm) : 29,9 x 21,2 x 2,5

Poids (en grammes) : 1410

Langue(s) : Français

Prix : 46 €, en librairie


Résumé :

Le site de Brandes (Huez-Alpe d’Huez) est un unicum en Europe. Pour exploiter un minerai argentifère au profit du dauphin, une agglomération – l’argenteria de Brandis – s’implante à plus de 1800 m d’altitude, directement sur les chantiers extractifs. La singularité de ce site tient à la complémentarité des éléments qui le composent : une fortification de type shell-keep, une église paroissiale entourée de son cimetière, les habitations dans lesquelles vivent les mineurs et leurs familles, les mines à ciel ouvert et souterraines, les ateliers de minéralurgie, les aménagements hydrauliques, les archives.
Un habitat permanent à cette altitude pour cette période est le seul exemple connu à ce jour. Ce coron est une création artificielle probablement voulue par le dauphin et c’est avec le revenu des mines de Brandes qu’il fait construire, en 1236, son lieu de sépulture dynastique dans la collégiale Saint-André, au coeur de Grenoble.

Résultant des recherches conduites depuis 1978, un important corpus mobilier de plus de 1000 objets de la vie quotidienne des hommes et des femmes de Brandes entre le XIIe et le XIVe siècle (cuir, céramique, verre, pierre, bois, os, textile, métal) a été photographié, dessiné, restauré et est présenté et analysé ici au sein d’un riche catalogue exhaustif.
Ce corpus montre combien ce mobilier est riche, à la fois par la diversité des domaines représentés, mais aussi et surtout parce qu’il éclaire de façon inédite le niveau de vie et de pensée des mineurs d’argent au Moyen Age. Les artéfacts sont présentés dans leur contexte d’usage et de découverte. En publiant ici les résultats de leur travail, les nombreux spécialistes ayant participé à l’étude de ce site livrent une image parfois surprenante de cette population.

La conclusion d’Anne Lemonde montre tous à la fois l’apport de l’archéologie à l’histoire médiévale et combien le site de Brandes est important pour aider à mieux saisir la vie quotidienne des travailleurs du métal dans un village alpin du Moyen Âge.

Avec les contributions de Guy André, Thierry Argant, Céline Bonnot-Diconne, Vincent Borrel, Estelle Herrscher, Patrick Hervieu, Alban Harry, Anne Lemonde, Maxime L’Héritier, Lucie Martin, Émeline Retournard, Laudine Robin, Olivier Thuaudet.

Bernard Léchelon : Cinq millénaires d’exploitation d’or, d’argent et de cuivre dans le sud Aveyron

La dernière publication de Bernard Léchelon est maintenant disponible. Si vous souhaitez commander cette ouvrage, contactez-nous.

Couverture livre Lechelon

Publication : 18 octobre 2023

Format : 21 cm x 26 cm

Poids (en grammes) : 1400

Nombre de pages : 208

Langue(s) : Français

Consulter le sommaire ici

Présentation en quatrième de couverture :

Les vestiges miniers du sud Aveyron, situés sur la bordure méridionale du Massif Central, sont les reliques d’une activité d’extraction de minerais de métaux précieux, qui a duré plusieurs millénaires. Leur intérêt dépasse largement le cadre régional. Il existe très peu d’exemple de ce type de sites archéologiques en Europe, ayant connu une telle longévité. Ils témoignent de la peine des hommes en quête permanente d’un eldorado fantasmé. Depuis les années soixante, l’auteur n’a jamais cessé d’explorer ces excavations tout à fait fascinantes. Il est allé de découvertes en découvertes, de surprise en surprise. Les recherches menées et présentées dans cet ouvrage, celles de l’auteur, mais aussi celles de ces prédécesseurs, permettent de mesurer les avancées majeures réalisées sur la question de l’exploitation et du contrôle des ressources de matières premières rares : d’abord le cuivre, comme un trait culturel du Chalcolithique caussenard (soit entre 2800 et 2400 av. J.-C.), puis l’argent et l’or dans l’Antiquité et au Moyen Âge. Il faut l’arrivée des crises de la première moitié du XIVe siècle (peste noire, guerre de Cent ans) pour voir cette activité s’interrompre durablement dans l’attente d’une modeste reprise au XIXe siècle. L’auteur invite le lecteur à le suivre dans son enquête sur cette odyssée et les implications économiques et politiques dans lesquelles elle s’inscrit. Le livre s’attache à mettre en lumière un patrimoine caché hors du commun dont les traces marquent encore le paysage.

À ce livre est inclus un CD de l’enregistrement de l’émission titrée « Sur les traces des mineurs antiques de Bouche Payrol », réalisée par Michel Bichebois et diffusée sur France Culture le 1er septembre 1972. C’est le premier documentaire radiophonique jamais effectué en France sur l’archéologie minière, une discipline alors en gestation.

Cycle de conférences “Notre-Dame en chantiers” – 12 janvier 2023

La troisième séance du cycle de conférences “Notre-Dame de Paris en chantiers” que j’organise en partenariat avec notre association, l’INHA, le chantier scientifique CNRS/MC Notre-Dame et l’INP aura lieu jeudi 12 janvier à 17h30 à l’INHA (galerie Colbert, salle Vasari). L’entrée est libre. 

Notre aurons le plaisir d’écouter un travail collectif du GT Bois du chantier scientifique CNRS/MC Notre-Dame :

Jean-Yves Hunot, Olivier Girardclos, Clara Penegos, Magali Toriti, Michel Lemoine, Benoit Brossier, Alexa Dufraisse

Premiers apports de l’étude des restes carbonisés à la connaissance des charpentes de Notre-Dame de Paris

L’incendie du 15 avril 2019 a principalement provoqué la destruction de l’ensemble des charpentes de la cathédrale. Seule une très faible part des bois fortement carbonisés a subsisté. Ces vestiges font, depuis quelques mois, l’objet d’un examen approfondi. Cette étude se concentre plus particulièrement sur les restes des charpentes du chœur et de la nef. Avant leur échantillonnage pour faire parler la mémoire du bois, ces pièces, dont aucune ne peut être réinsérée dans la nouvelle charpente, sont numérisées en 3D. Les assemblages et autres traces du travail permettent, aidés par leur localisation sur l’extrados des voûtes, de les remplacer au sein de la charpente. Les premières observations, confortées par les datations dendrochronologiques, tendent à montrer une histoire plus complexe de ces charpentes.

Plus d’informations sur le site de l’INHA : https://agenda.inha.fr/events/premiers-apports-de-letude-des-restes-carbonises-a-la-connaissance-des-charpentes-de-notre-dame-de-paris?nc=eyJpbmRleCI6OSwidG90YWwiOjUyfQ%3D%3D


Les conférences sont filmées et mises en ligne sur la chaîne youtube de l’INHA : 

Mathieu Lours,  L’aménagement de Notre-Dame de Paris aux XVIIe et XVIIIe siècles. La « paroisse de l’État et de la nation » 

Marie-Hélène Didier, La restauration des tableaux de la cathédrale Notre-Dame de Paris, un défi par son ampleur


Programme des prochaines séances :

Jeudi 23 mars 2023 (salle Vasari) : Lindsay Cook, Encadrer Notre-Dame : Réponses artistiques à la cathédrale de Paris aux États-Unis

https://agenda.inha.fr/events/encadrer-notre-dame-reponses-artistiques-a-la-cathedrale-de-paris-aux-etats-unis?nc=eyJpbmRleCI6NDQsInRvdGFsIjo1Mn0%3D

Jeudi 6 avril 2023 (salle Benjamin) : Santiago Hardy, Jean-Christophe Monferran, Delphine Syvilay et Claudie Voisenat, Explorations glyptographiques. Passions et émotions d’un chantier d’exception

Jeudi 11 mai 2023 (salle Vasari) : Stephan Albrecht, Les portails occidentaux de Notre-Dame. Nouvelles considérations sur la chronologie

Les résumés seront mis progressivement en ligne sur l’agenda de l’INHA.

Maxime L’Héritier
Université Paris 8 / ArScAn UMR 7041
Maître de conférences en Histoire Médiévale
Vice-Président “Urbanisation du Système d’Information”

EAA 2023 – To Notre-Dame de Paris and Beyond – Appel à communications

Nous vous informons de la tenue d’une session intitulée “To Notre-Dame de Paris and Beyond. Materials Studies of Building Heritage as Observatories of Ancient Societies” (#435)” que nous organisons au 29e congrès de l’EAA (European Archaeology Association) et à laquelle nous vous invitons à participer. Le congrès se tiendra du 30 août au 2 septembre 2023 à Belfast (et en ligne).

La session souhaite discuter de l’apport des études matérielles appliquées aux monuments anciens et de l’éclairage qu’elles offrent sur les sociétés passées. Un résumé plus détaillé est donné ci-dessous.

Il s’agira d’une session « classique » composée de présentations orales (15 minutes), de posters et une discussion finale.

L’appel à communication est ouvert jusqu’au 9 février 2023. Plus d’informations sur la 29e réunion annuelle de l’EAA et le formulaire de soumission sont disponibles en ligne, sur le site de la  conférence : https://eaa.klinkhamergroup.com/eaa2023/


We are holding a session entitled “To Notre-Dame de Paris and Beyond. Materials Studies of Building Heritage as Observatories of Ancient Societies” (#435)” at the 29th Congress of the European Archaeology Association (EAA) in which your contributions are welcome. The conference will be hosted from 30 August to 2 September 2023 in Belfast (and online).

The session aims to discuss the contribution of material studies applied to ancient monuments and the insights they offer into past societies. A more detailed summary is available below.

It will be a “regular” session consisting of oral presentations (15 minutes), posters and a final discussion.

The call for papers is open until 9 February 2023. More information about the 29th EAA Annual Meeting and the submission form are available online at the conference website: https://eaa.klinkhamergroup.com/eaa2023/

The organisers:

Maxime L’Héritier, Stephan Albrecht, Philippe Dillmann, Olivier Girardclos


Session: #435

Theme:

1. Artefacts, Buildings & Ecofacts

Title:

To Notre-Dame de Paris and Beyond. Materials Studies of Building Heritage as Observatories of Ancient Societies

Content:

Monuments constitute important material evidence of ancient societies that survive to this day. The analysis of their construction materials provides information not only on their erection, their chronology and the technical or aesthetic choices made by the builders, but also represents a wider insight into the societies that built or maintained them. In particular, major construction sites are ideal observatories of ancient worlds, due to the diversity of materials used: stone, plaster, mortar, wood, metal, stained glass, etc., and the financial means of their commissioners, who sometimes possessed certain resources, but also had to acquire others through the market. Finally, the implementation of certain building materials in their context, associated with their dating, can reveal social or religious practices and their evolution.
The development of archaeometric studies on all these materials over the last decades now makes it possible to accurately reconstitute the supply networks of these sites, thus providing information on the circulation and trade of raw materials, but also sometimes on their operating chain and manufacturing processes. In addition, certain materials such as wood record climatic variations and therefore also provide information on the reconstruction of past landscapes. These monuments thus provide access to a whole range of socio-economic, political and environmental knowledge and the joint and interdisciplinary study of different materials on the same monument and over a long period of time also allows fundamental comparisons to be made.
The fire at Notre-Dame de Paris and the restoration that followed mobilized researchers from all fields of research to address these issues on a single monument, whose remains are now widely available for archaeometric approaches. Beyond the example of the Paris cathedral, this session will be an opportunity to approach other monuments from the same angle in order to provide an interdisciplinary and diachronic vision of these questions.

Keywords:

Building yards, Construction materials, Archaeometry, Production, Provenance & trade, Climate

EAA 2023 – Multidisciplinary approaches to metals – Appel à communications

Le prochain colloque de l’EAA se tiendra à Belfast du 30 août au 2 septembre 2023. La thématique, Multidisciplinary approaches to metals, peut accueillir facilement des travaux des membres de la SAFEMM. Il n’y a pas de limites chronologiques ni géographiques pour cette session, mais la pluridisciplinarité des recherches doit être mise en avant, dans l’optique d’évaluer les apports ou les limites de ces approches.

Mots-clés de la session : études des métaux, archéologie expérimentale, archéologie minière, métallurgie, paléopollutions, restes humains et animaux.
Organisateurs de la session : Noemí Silva Sánchez (CSIC), Xosé-Lois Armada Pita (CSIC), Emmanuelle Meunier (CRBC/CReAAH), Olalla López Costas (Univ. Santiago de Compostela), Tim Mighall (Univ. of Aberdeen)

L’appel à communications est ouvert jusqu’au 9 février sur la page suivante, dans le menu Programme/Scientific programme. Cette session (nº 609) appartient au thème 1- Artefacts, buildings and ecofacts.

GMPCA 2023 – Nice

La 24ème édition d’Archéométrie – Colloque du GMPCA aura lieu pour la première fois à Nice, du 17 au 21 Avril 2023.

Le colloque est organisé par le CEPAM (CNRS/Université Côte d’Azur), une unité de recherche interdisciplinaire caractérisée par une large interface entre les sciences humaines, naturelles et physicochimiques permettant d’étudier des archives diversifiées, de l’artéfact ou l’écofact jusqu’au paysage, sur une vaste chronologie de la Préhistoire la plus ancienne au Moyen Âge.

Depuis les installations acheuléennes jusqu’à la ville de villégiature d’hiver du 19ème siècle, Nice est riche d’un patrimoine sur le temps très long à découvrir lors de ce prochain colloque du GMPCA.

L’appel à communication sera lancé dans les semaines à venir.

Pascale Absi & Pavez Jorge : Imágenes de la revolución industrial Robert Gerstmann en las minas de Bolivia (1925-1936)

Pour ceux que l’archéologie industrielle et/ou la Bolivie intéressent, un très bel ouvrage de photographies du début du XXe siècle !

Editeur : IRD Éditions/ANR/IFEA/UCN/UAH/CNM-FCBCB/Plural editores

Collection : D’Amérique latine

Publication : 11 janvier 2017

Intérieur : Noir & blanc

Poids (en grammes) : 1545

Langue(s) : Espagnol

En savoir plus […]

Chr. Vialaron : Les mines d’antimoine en Haute-Loire

Le dernier livre de Christian Vialaron : Les mines d’antimoine en Haute-Loire vient de paraître !

Ce livre est le 11e ouvrage de l’auteur, Cet inventaire précis de 224 pages est illustré par une riche iconographie inédite : 172 plans, cartes et coupes et 381 photographies de lieux, de minéraux et de documents anciens.

Prix : 45 euros et 11 euros de frais de port

Tiré à 500 exemplaires à compte d’auteur

21 x 30 cm

ISBN : 978-2-917198-49-0

Pour acheter cette publication, contactez l’auteur : ici

En savoir plus […]

Deuxième séance du séminaire “Matérialité” 2021-2022

Le séminaire du laboratoire DYPAC poursuit l’exploration des thématiques de l’axe transversal « (Im)matérialités » (contrat quinquennal 2020-2025). Ce séminaire, intitulé « Matérialité », porte sur l’étude de la matérialité des objets patrimoniaux, culturels et scientifiques.
La question de la matérialisation de l’immatériel et de la dématérialisation de ce qui est matériel continuera à être au cœur des interrogations et des méthodes du séminaire.
Pour la programmation 2021-2022, le thème principal du séminaire est le “Trésor

Ce séminaire, en partenariat avec le LAPA et avec le soutien de la Fondation des sciences du patrimoine (FSP), est proposé pour favoriser une réflexion commune au sein du laboratoire DYPAC, à propos du thème “(Im)matérialités”. La deuxième session sera autour du Trésor monétaire.

le jeudi 25 novembre 2021, de 13h30 à 18h00

Programme  : 

Valentina Mussa, docteur en Histoire, Sorbonne Université : “Troncs à offrandes et micro-économie des sanctuaires grecs : autour de quelques exemples de thesauroi attiques”

Thibault Cardon, Chargé de recherche CNRS, Craham Centre Michel de Boüard (UMR 6273) et Vincent Geneviève, Inrap, chargé de recherche, chercheur rattaché à l’IRAMAT-CEB, UMR 5060, CNRS/Univ. Orléans: “Trésors ou dépôts monétaires ? Enjeux d’une approche scientifique”

Jérôme Jambu, MCF en Histoire moderne, Université de Lille, IRHiS – UMR CNRS 8529, expert en mobilier archéologique numismatique près le ministère de la Culture: “Ce que les trésors monétaires des époques moderne et contemporaine révèlent… et ne disent pas”.
 
Arnaud Clairand, chercheur associé au CESCM (Poitiers) et numismate professionnel (CGB): “La législation française en matière de déclaration de dépôts monétaires : évolution, étude d’impact…”

https://www.dypac.uvsq.fr/deuxieme-seance-du-seminaire-materialite-2021-2022 Affiche séminaire matérialité

4000 ans d’histoire minière en Oisans

Marie-Christine Bailly-Maître – Directrice de recherche émérite au CNRS LA3M-CNRS-AMU – a le plaisir de vous annoncer la parution de son dernier ouvrage pour l’automne 2021 :

4000 ans d’histoire minière en Oisans,
Vallée de la Romanche, Vizille
De l’or, de l’argent, du cuivre, du plomb, du fer, du nickel, du cobalt,
du charbon, des cristaux de roche

On y trouve les fameuses mines d’or de La Gardette et d’argent des Chalanches, mais aussi l’histoire moins connue d’une foule de mines plus modestes, mais dont l’exploitation a irrigué la vie de la montagne uissane.

Ce livre d’environ 650 pages, abondamment illustré, est vendu pendant la souscription (jusqu’au 30 juillet 2021) au prix de 30€ (+port éventuel de 17,50€).

Après la souscription, le prix public sera de 45€.

Télécharger le bon de commande :

Les Mines d’Antimoine en Haute-Loire – Campagne ULULE

Après 10 livres publiés en auto-édition portant sur les mines de Haute-Loire, Christian Vialaron réalise une campagne de financement Ulule afin de publier son onzième ouvrage.

Il sera consacré aux mines d’antimoine en Haute-Loire. L’ouvrage rassemblera de nombreuses informations historiques, minières, minéralogiques ainsi qu’un état des lieux des travaux miniers du département et sera illustré de plans et de plus de 350 photographies de minéraux et de sites miniers.

La campagne se terminera le 2 août 2021 : pour participer, c’est par ici !

Contributions of Experimental Archaeology to Excavation and Material Studies in the Journal of Archaeological Sciences: Reports

Un numéro spécial dédié à l’archéologie expérimentale est disponible dans JAS reports. Il est édité par Frederik Rademakers, Georges Verly, Florian Téreygeol and Johannes Auenmüller.

Il présente 15 articles issus de la conférence ICA II (Second International Conference on Archaeometallurgy), qui s’est tenue à Paris (Lettres Sorbonne Université et École Normale Supérieure de Cachan) et à Melle (Plateforme expérimentale de Melle (CNRS, Institut de Recherche sur les Archéomatériaux) du 25 septembre au 1er octobre 2019.

Le contenu de ce numéro spécial est détaillé ici.

M. Gabillot (dir.) : « Métallurgistes en France orientale au Bronze moyen »

Métallurgistes en France orientale au Bronze moyen

À paraitre en mai aux éditions universitaires de Dijon :  Métallurgistes en France orientale au Bronze moyen
Nouvelles analyses physico-chimiques et morphométriques
sous la direction de Mareva Gabillot

Mareva Gabillot, docteure en archéologie, est Chargée de recherche au CNRS. Elle est spécialiste des productions métalliques et de la circulation des biens et des objets de consommations à l’âge du Bronze.

Cet ouvrage expose les résultats récents obtenus au cours d’une recherche inédite, pour la première fois articulée autour de trois principaux axes de recherche centrés sur la métallurgie des alliages à base cuivre au milieu du deuxième millénaire avant notre ère en France orientale. L’objectif principal était d’identifier une spécificité de production d’objets dans cette région.
Pour la première fois, le croisement des résultats obtenus en morphométrie, métallographie, chimie élémentaire, tous basés sur la typologie initialement étudiée lors de deux principaux ouvrages majeurs (Vernay 1988 ; Gabillot 2003) ont révélé une marque de fabrique originale à cette région de Bourgogne-Franche-Comté. Les résultats sont issus d’un collectif pluridisciplinaire de chercheurs travaillant dans plusieurs disciplines, archéologues, chimistes, mathématiciens, géochimistes, issus de divers laboratoires en Europe.

  • Prix : 25 euros (franco de port)
  • Pages : 132 p.
  • Format : 22 x 27 cm
  • Parution : 2021
  • ISBN : 978-2-36441-401-3
  • ISSN : 1768-1936

Voir le bon de commande et la table des matières : ici.

Séminaire Technique et science du Moyen Âge à la Renaissance

Le prochain séminaire « Séminaire Technique et science du Moyen Âge à la Renaissance » se déroulera lundi 23 novembre 2020, de 17h à 19h.

Nous écouterons Philippe Bernardi (LAMOP) :

Recyclage, récupération et réemploi dans l’économie médiévale (et moderne…)

Philippe Bernardi présentera deux dossiers,

  • Enquête sur une  pratique ordinaire dans la Provence du XVe siècle.
  • La récupération  des matériaux de l’église paroissiale de Briançon (1692-1693).

Vous pouvez consulter une présentation du thème du séminaire et la bibliographie sur le site du séminaire :

https://techniqueetscience.wordpress.com

Le séminaire sera accessible par visioconférence. Si vous souhaitez le suivre, prenez contact avec Philippe Dillmann qui vous fournira le lien au plus tard le 22 novembre : philippe.dillmann@cea.fr

C. Dubois : “Les Simon, du rêve américain aux mines d’Ariège”

L’association Pyrène a le plaisir de vous informer de la parution du dernier livre historique de Claude Dubois : Les Simon, du rêve américain aux mines d’Ariège (1892-1913), aux éditions Vox Scriba.

“Une saga familiale surprenante, assortie d’histoires de mines emblématiques”.

Ce livre de 316 pages avec illustrations est au prix de 20 €. Les frais d’envoi s’élèvent 5 € pour un exemplaire et 10 € de deux à cinq exemplaires (offerts au-delà). Si vous êtes proche de Saint-Girons, une remise en main propre est également possible.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter directement Claude Dubois par téléphone ou par courriel.

Claude Dubois
associationpyrene@gmail.com
05 61 64 78 27

Télécharger le bon de commande : ici