Archives de catégorie : Projets de recherche

Création d’un groupe de travail “Labour in Mining”

We are glad to announce the creation of the Working Group “Labour in  Mining” in the European Labour History Network (ELHN).

The EHLN working group “Labour in Mining” aims at creating and  expanding existing networks of scholars with an interest in labour in  mining sector in Europe and around the world. Also, the WG on “Labour  in Mining” wish to exchange knowledge, to organize meetings and  workshops, to organize and design collective projects, to participate  with sessions in the 3rd ELHN Conference in Amsterdam in 2019 (19-21  September).

Please find attached  a document with a description of aims and topics  of the WG and a questionnaire to be filled, if you are interested to  join the network and the working group. If you are interested in  joining the Working Group on “Labour in Mining”, please fill in the attached form. Please, feel free to circulate the information among your contacts.

Le formulaire peut être téléchargé ici : ELHN_WG Labour in Mining_May 2018

Les organisateurs : Leda Papastefanaki, Miguel Perez  de Perceval Verde et Francesca Sanna

Mai 2017 – Freiburg Workshop – Regio Mineralia

Le projet INTERREG Regio Mineralia. Aux origines de la culture industrielle dans le Rhin supérieur a débuté le 1er septembre 2016 pour 3 ans.
Piloté depuis le CRESAT (Pierre Fluck, Joseph Gauthier) à l’Université de Haute-Alsace, il regroupe 7 partenaires principaux et 10 partenaires associés, dont la SAFEMM.
Les objectifs poursuivies concernent l’histoire et l’archéologie des mines médiévales du Rhin supérieur, l’étude environnementale des vestiges miniers et la valorisation des résultats de la recherche scientifique auprès du grand public en partenariat avec le secteur associatif.
Après une première rencontre à Mulhouse/Wegscheid en octobre 2016, une seconde journée d’étude aura lieu à Freiburg-im-Breigau les 5 et 6 mai 2017.
Voir le programme en pdf : ici.

Contact : joseph[point]gauthier[at]uha[point]fr.

Inscription : http://doodle.com/poll/aksudq6kziyts968.

Courrier de Philippe Cayla – Programme européen “Green Mines Atlanterra”

Courrier envoyé par Philippe Cayla (enseignant chercheur honoraire de l’Université d’Angers et membre du CILAC) et adressé à la Safemm, à propos de la suite du programme européen “Green Mines Atlanterra” de valorisation du patrimoine minier des régions de l’Arc Atlantique.

“Bonjour à tous,
 
Après quelques mois de travail et d’expectative budgétaire limitative, je vous sollicite à nouveau et me permets de rappeler à votre intention le programme européen “Green Mines Atlanterra”,  de valorisation du patrimoine minier des régions de l’Arc Atlantique, 5 pays (Port, Esp, Fr, Irl , Galles), dix programmes à l’échelle du réseau des sites et projets concernés.
Il est appliqué en France au site des Mines de fer de la Brutz (région Bretagne, Ille et Vilaine) et à la  thématique ardoisière angevine, bassin de Noyant Bel-Air (siège de la Mine Bleue, anciennes Ardoisières Angevines de Saint-Blaise 1916-1936) M et L Pays de la Loire .
Pour cette dernière thématique, l‘association l’Ardoise, dont je suis président, assume la maîtrise d’œuvre de deux programmes d’étude (maître d’ouvrage, commune de Noyant la Gravoyère, chef de fil coordinateur du programme européen) :
 – l’un d’étude du patrimoine de “terrain minier ardoisier” du bassin de Noyant Bel-Air (dernière fermeture 1999), entretiens, archives, archéologie industrielle … avec application concrète à un parcours d’interprétation construit, panneaux et on l’espère QR codes, Centre de ressources.
 – l’autre de méthodologie de valorisation du patrimoine minier, pilotage d’une démarche transversale au réseau G M Atlanterra, avec les apports des programmes des différents partenaires et de leurs sites miniers (réalisations achevées, en cours, projetées). Au-delà aussi pour des références d’Europe continentale indispensables.
 
Colloque de clôture en septembre 2012, à Nantes (Hôtel de la région PDL).
 
Je me tiens à votre disposition pour vous recevoir sur le terrain en Mars, à la faveur de la présence de travail de la “Royal Commission on the Ancient and Historical Monuments of Wales” qui viendrait faire un relevé 3 D de chambres d’extraction. Je souhaite toujours réunir une petite table ronde de chercheurs spécialistes pouvant concourir au projet de valorisation méthodologique du patrimoine minier.  Mais je n’en aurai pas les moyens budgétaires. Alors base volontaire pour qui peut, ou/et échange internet.  
 
Par ailleurs, il y a lieu plus que jamais, suite au départ d’emplois aidés non renouvelés, besoin de reformer et spécialiser l’équipe au travail, dont étudiants stagiaires.
Je souhaite en particulier l’intervention d’un/une étudiant avancé, formé au patrimoine industriel, si possible dans la composante minière, stagiaire conventionné, niveau M2. Conditions des conventions de stages, dont financement assuré, avec possibilités de logement / place.
Peut-être cela pourrait-il intéresser un doctorant ou docteur en attente d’emploi, dans un contexte indemnisé modeste, ou de nouveau contrat aidé mis au point par la région Pays de la Loire, ou d’un emploi à durée déterminée pouvant aller jusqu’à fin 2012 si nous en récupérons le budget.  Il jouerait à mes côtés  un rôle d’assistant, avec peut-être une perspective de travail à plus long terme, dans le cadre d’un réseau régional à constituer, cf. cas de la Franche-Comté. Eventuellement, indiquez-moi noms et contacts.
Merci de vos réponses.
Avec mes cordiales salutations et mon meilleur souvenir.
                                                                                       Philippe Cayla”
Vous pouvez le contacter à l’adresse : philippe.cayla.88.49[at]wanadoo.fr