Archives par mot-clé : Workshop

Archéométrie et histoire des techniques – Atelier concept du GDR 2092 TPH

Archéométrie et histoire des techniques

 Atelier concept du GDR 2092 Techniques et production dans l’histoire (TPH) – https://tph.hypotheses.org

 coordonné par Philippe Dillmann, Gaspard Pagès et Catherine Verna

 

15 novembre 2021

9h30-17h30 – Entrée libre – Pass sanitaire requis

 Amphithéâtre du Bâtiment Max Weber (Bat. SHS)

Université Paris Nanterre

L’atelier concept qui réunira archéologues, historiens et archéomètres a pour objectif d’interroger la place et le rôle de l’archéométrie dans la construction de l’histoire des techniques qui, dès l’origine de la discipline, est définie comme interdisciplinaire. Cette enquête s’inscrira volontairement dans le temps long, du Néolithique au XVIIIe siècle, afin d’explorer en quoi les sciences analytiques et l’archéologie ont participé au renouvellement des réflexions en histoire des techniques et à la construction historique.

Dans un premier temps, nous proposons de reconstituer une historiographie des relations entre ces « disciplines » autour de deux cas exemplaires 1. L’histoire de la sidérurgie qui a été un terrain expérimental favorable à la construction des liens entre le laboratoire, le terrain et l’histoire des techniques et 2. La numismatique, une discipline ancienne née au XVIIe siècle dont la matérialité a été le support de relations de plus en plus étroites entre archéométrie, archéologie et histoire.

Ensuite, nous examinerons, à partir du thème emblématique en histoire des techniques qu’est la circulation des matériaux et des savoirs, le résultat de trois enquêtes qui restituent l’efficacité de cette démarche heuristique 1. Dans le domaine de la production du verre (entre Asie centrale et Méditerranée, de la fin de l’Antiquité au milieu du Moyen-Âge) ; 2. Dans celui des techniques picturales (entre Éthiopie et Méditerranée, aux XIIIe-XVIe siècles) ; 3. Dans celui de l’émaillage sur céramique (entre Chine et France, aux XVIIe et XVIIIe siècles).

Dans un autre domaine, et plus récemment, les développements méthodologiques analytiques permettent de collecter des informations au sein de la matière organique réduite à l’état de traces, jusqu’à présent inaccessibles. Leur examen constituera le dernier volet de cet atelier concept : les techniques de production et les usages des cires, du miel et des goudrons végétaux peuvent ainsi être approchés et étudiés.

Sur ces terrains d’application, et bien au-delà, l’interdisciplinarité des démarches analytiques et des réflexions théoriques est aujourd’hui assimilée et constitue le pivot de la plupart des travaux de recherche actuels. Cette interdisciplinarité « intégrée » constitue également la base de nouvelles réflexions qui trouvent leur origine dans plus de 50 ans de construction épistémologique et méthodologique et irriguent la totalité du spectre des recherches sur les sociétés et les civilisations anciennes. L’atelier sera ainsi l’occasion de passer en revue cette évolution et d’examiner la pratique actuelle de l’interdisciplinarité dans ces domaines afin de mieux en saisir les contours conceptuels.

 

Programme : Archéométrie et histoire des techniques

Atelier concept du GDR TPH – 15 novembre 2021

9h30 Accueil

 

9h50. Introduction

Philippe Dillmann (CNRS, IRAMAT), Gaspard Pagès (CNRS, ArScAn) et Catherine Verna (Univ. Paris 8, ArScAn),

 

10h. Session 1. Construction d’une démarche

L’histoire de la sidérurgie. Un terrain expérimental

Catherine Verna (Univ. Paris 8, ArScAn), Philippe Dillmann (CNRS, IRAMAT) et Gaspard Pagès (CNRS, ArScAn)

La numismatique, une spécialité au carrefour de l’archéométrie et de l’histoire des techniques

Marc Bompaire (CNRS, IRAMAT/EPHE) et Guillaume Sarah (CNRS, IRAMAT)

 

11h30. Session 2. Archéométrie, circulation des matériaux et des savoirs 

Les traces de la technique verrière islamique

Nadine Schibille (CNRS, IRAMAT)

Le bleu : quels transferts techniques entre l’Ethiopie et la Méditerranée entre les XIIIe et XVIsiècles ?

Sigrid Mirabaud (INHA)

 

 13h Déjeuner

 

14h30. Session 2 (suite). Archéométrie, circulation des matériaux et des savoirs 

 Identifier la circulation des savoirs techniques à grande distance. Application à l’étude de la production des objets émaillés en France et en Chine aux XVIIe-XVIIIe siècles

Bing Zhao (CNRS, CRCAO EPHE/UP/Collège de France) et Philippe Colomban (CNRS, MONARIS SU)

 

15h15. Session 3. La trace du matériau disparu

 Archéologie et histoire des produits de la ruche

Martine Regert (CNRS, CEPAM), Cristian Consuegra (Universität Zürich), Roberto Zaugg (Universität Zürich), Anne Mayor (Université de Genève)

 Du résidu archéologique à la plante et à son usage : l’exemple des goudrons végétaux en Europe aux périodes historiques

Sylvain Burri (CNRS, TRACES) et al.

 

16h45 Conclusion

Rencontres Interdisciplinaires sur les Métaux X – 28 janvier 2021

La 10e séance des RIMs se tiendra le jeudi 28 janvier 2021 entre 13h et 17h45 en visioconférence.

Demandez le lien par mail aux organisateurs (contacts ci-dessous).

Au programme (résumé des communications disponible en cliquant ici) :

 Économie du fer et techniques au Moyen Âge en Lorraine à travers le prisme de l’archéologie et de l’analyse des matériaux

Alexandre Disser (Docteur en archéologie associé au LMC-IRAMAT – UMR5060)

Évolution des appareils de production du fer : l’exemple pyrénéen de Castel-Minier (fin XIIIe- mi-XVIe s.)

Florian Téreygeol (CNRS – LMC-IRAMAT – UMR5060)

Fer et plomb à Notre Dame de Paris : les travaux en cours du Groupe de Travail métal du chantier scientifique CNRS/MC

Maxime L’Héritier (Université Paris 8 – ArScAn – UMR7041)

Les Rencontres Interdisciplinaires sur les Métaux (RIMs) ont pour but de constituer un lieu d’échanges et de discussion autour des recherches menées sur les métallurgies et les métaux dans les sociétés anciennes. Les aires chrono-culturelles concernées s’étendent de l’Orient à l’Occident et de la fin de la Préhistoire à l’Époque moderne. Les approches interdisciplinaires fondées sur l’exploitation croisée des sources archéologiques, textuelles, ethnographiques et archéométriques y sont privilégiées. Ainsi, les séances sont destinées à promouvoir la combinaison et l’interaction des disciplines et des sources pour alimenter les grandes problématiques qui mobilisent la communauté scientifique et auxquelles les métallurgies participent : essor, déclin, mutation, transfert, innovation, appropriation, contrôle, commercialisation, circulation, datation, stratégie économique, gestion des ressources, mentalité/perception des matériaux et des savoir-faire. Les Rencontres Interdisciplinaires sur les Métaux se présentent donc comme un outil de recherche à la fois méthodologique et historique. Elles se déroulent deux fois par an au sein de l’une des institutions d’Ile de France encadrant ces rencontres : Laboratoire Archéomatériaux et Prévision de l’Altération (NIMBE UMR3299 CEA/CNRS et LMC-IRAMAT UMR5060 CNRS), l’université de Paris 8 et le laboratoire Archéologies et Sciences de l’Antiquité. (ArScAn – UMR7041- CNRS / Université Paris Nanterre / Université Paris 1 / MCC).

Contacts :

philippe.dillmann@cea.fr

maxime.l_heritier@univ-paris8.fr

gaspard.pages@cnrs.fr

Rencontres précédentes :

http://www.mae.parisnanterre.fr/rencontres-interdisciplinaires-sur-les-metaux-rims/

Rencontres Interdisciplinaires sur les Métaux – 10e séance

La 10e séance des Rencontres Interdisciplinaires sur les Métaux se tiendra le jeudi 14 mai 2020 à la MSH Mondes de Nanterre entre 13h et 17h45 dans la salle 1 (Rez-de-jardin).

Au programme :

Économie du fer et techniques au Moyen Age en Lorraine à travers le prisme de l’archéologie et de l’analyse des matériaux

Alexandre Disser (Docteur en archéologie associé au LMC-IRAMAT – UMR5060)

Évolution des appareils de production du fer : l’exemple pyrénéen de Castel-Minier (fin XIIIe- mi-XVIe s.)

Florian Téreygeol (CNRS – LMC-IRAMAT – UMR5060)

Fer et plomb à Notre-Dame de Paris : les travaux en cours du Groupe de Travail métal du chantier scientifique CNRS/MC

Maxime L’Héritier (Université Paris 8 – ArScAn – UMR7041)

 

Les Rencontres Interdisciplinaires sur les Métaux (RIMs) ont pour but de constituer un lieu d’échanges et de discussion autour des recherches menées sur les métallurgies et les métaux dans les sociétés anciennes. Les aires chrono-culturelles concernées s’étendent de l’Orient à l’Occident et de la fin de la Préhistoire à l’Époque moderne. Les approches interdisciplinaires fondées sur l’exploitation croisée des sources archéologiques, textuelles, ethnographiques et archéométriques y sont privilégiées. Ainsi, les séances sont destinées à promouvoir la combinaison et l’interaction des disciplines et des sources pour alimenter les grandes problématiques qui mobilisent la communauté scientifique et auxquelles les métallurgies participent : essor, déclin, mutation, transfert, innovation, appropriation, contrôle, commercialisation, circulation, datation, stratégie économique, gestion des ressources, mentalité/perception des matériaux et des savoir-faire. Les Rencontres Interdisciplinaires sur les Métaux se présentent donc comme un outil de recherche à la fois méthodologique et historique. Elles se déroulent deux fois par an au sein de l’une des institutions d’Ile de France encadrant ces rencontres : Laboratoire Archéomatériaux et Prévision de l’Altération (NIMBE UMR3299 CEA/CNRS et LMC-IRAMAT UMR5060 CNRS), l’université de Paris 8 et le laboratoire Archéologies et Sciences de l’Antiquité. (ArScAn – UMR7041- CNRS / Université Paris Nanterre / Université Paris 1 / MCC).

 

Contacts :

philippe.dillmann@cea.fr

maxime.l_heritier@univ-paris8.fr

gaspard.pages@cnrs.fr

Rencontres précédentes :

http://www.mae.parisnanterre.fr/rencontres-interdisciplinaires-sur-les-metaux-rims/

Economic Development and Environmental Transformations in Europe’s Extractive Peripheries (16th – 21st centuries). International workshop

International workshop
  
Economic Development and Environmental Transformations in Europe’s Extractive Peripheries (16th – 21st centuries)
 
EHESS – School for Advanced Studies in Social Sciences (Paris, France)
21 November 2018

EHESS, 54 boulevard Raspail 75018 Paris – Room 737
PROGRAM 
 
9.30 –9.40 Opening  Jawad Daheur (CNRS-CERCEC)
 
9.40 –11.00 Section I Chair : Raphaël Morera (CNRS-CRH)
 
Chechesh Kudachinova (Humboldt University Berlin): « When Knowledge is not Power: Siberian Mineral Wealth and Early Modern Resource Imaginations »
Discussant:Sarah Claire
 
Didier Boisseuil (University of Tours): «L’exploitation des ressources naturelles dans la Toscane méridionale et dans le Nord du Latium à la fin du Moyen Âge et au début des Temps modernes »
 
11.00 – 11.20 Coffee Break
  
11.20 – 12.40 Section II Chair : Thomas Le Roux (CNRS-CRH)
 
Sarah Claire (EHESS): « La zone minière des monts Métallifères en Bohême : un bassin de ressources au cœur de l’Europe des XVIe-XVIIsiècles »
 
Alexei Kraikovski (HSE University Saint Petersburg): « “From Non being into Being” – Blubber Monopolies and the Governmental Vision of Marine Mammals Hunt in the Russian North, Late 17th– 18th Centuries. »
 
12.40 – 14.00 Lunch
 
14.00 – 16.00 Section III Chair: Laurent Herment (CNRS-CRH)
 
James Stafford (University of Bielefeld): « ‘The Granary of Great Britain’: Farming and Manpower in Ireland, 1780-1820 »
 
Marina Loskutova (HSE University Saint Petersburg): « Russian Timber Trade with Britain in the White Sea Coastal Area in the Second Half of the 18th– first Half of the 19th Century » 
 
Maurizio Romano (Catholic University of Milan): « Environmental Crises and Economic Transformations in Lombardy’s Extractive Areas. The Case of Wood (late 18th– mid 19th century) »
 
16.00 – 16.20 Coffee break
 
16.20 – 17.40 Section IV Chair : Marc Elie (CNRS-CERCEC)
 
Elena Kochetkova (HSE University Saint Petersburg): « Forest Exploitation and Technological Innovations in the Soviet Union, 1945-1991 » 
 
Iwona Bojadżijewa (University of Warsaw): « Environmental Degradation, Extractivism and Peripheral Status as Narrated during Round Table Talks in 1989 Poland »
 
 17.40 – 18.00 Conclusion Matthias Heymann (University of Aarhus)

Source Engraving: German mining region of Chemnitz, published in 1726 in Danubius Pannonico-Mysicus by Luigi Ferdinando Marsigli (1658-1730),
https://upload.wikimedia.org/
wikipedia/commons/0/0f/
Schemnitz_in_Danubius_
Pannonico-Mysicus_1726_by_Marsigli.jpg

Création d’un groupe de travail “Labour in Mining”

We are glad to announce the creation of the Working Group “Labour in  Mining” in the European Labour History Network (ELHN).

The EHLN working group “Labour in Mining” aims at creating and  expanding existing networks of scholars with an interest in labour in  mining sector in Europe and around the world. Also, the WG on “Labour  in Mining” wish to exchange knowledge, to organize meetings and  workshops, to organize and design collective projects, to participate  with sessions in the 3rd ELHN Conference in Amsterdam in 2019 (19-21  September).

Please find attached  a document with a description of aims and topics  of the WG and a questionnaire to be filled, if you are interested to  join the network and the working group. If you are interested in  joining the Working Group on “Labour in Mining”, please fill in the attached form. Please, feel free to circulate the information among your contacts.

Le formulaire peut être téléchargé ici : ELHN_WG Labour in Mining_May 2018

Les organisateurs : Leda Papastefanaki, Miguel Perez  de Perceval Verde et Francesca Sanna

Mai 2017 – Freiburg Workshop – Regio Mineralia

Le projet INTERREG Regio Mineralia. Aux origines de la culture industrielle dans le Rhin supérieur a débuté le 1er septembre 2016 pour 3 ans.
Piloté depuis le CRESAT (Pierre Fluck, Joseph Gauthier) à l’Université de Haute-Alsace, il regroupe 7 partenaires principaux et 10 partenaires associés, dont la SAFEMM.
Les objectifs poursuivies concernent l’histoire et l’archéologie des mines médiévales du Rhin supérieur, l’étude environnementale des vestiges miniers et la valorisation des résultats de la recherche scientifique auprès du grand public en partenariat avec le secteur associatif.
Après une première rencontre à Mulhouse/Wegscheid en octobre 2016, une seconde journée d’étude aura lieu à Freiburg-im-Breigau les 5 et 6 mai 2017.
Voir le programme en pdf : ici.

Contact : joseph[point]gauthier[at]uha[point]fr.

Inscription : http://doodle.com/poll/aksudq6kziyts968.

Workshop interdisciplinaire sur les mines – 8 nov 2016

Nous avons le plaisir de vous annoncer la tenue du workshop « Regards croisés sur les trajectoires socio-environnementales des sites miniers actuels et passés ». Il se déroulera le 8 novembre 2016 au Pôle montagne, Campus de Savoie-Technolac, Le-Bourget-du-Lac (laboratoire EDYTEM, Université Savoie Mont-Blanc).

bandeau_tramines-01

L’objectif de cette journée est de croiser les regards disciplinaires sur cette problématique, en faisant se rencontrer des chercheurs de diverses disciplines (histoire, archéologie, sociologie, géographie, sciences de l’environnement, géosciences…). Les discussions porteront sur 4 axes principaux :

– Mise en place des exploitations et développement des sociétés autour des sites miniers

– Conflits, acceptabilité et territorialisation

– Héritage et impacts environnementaux et paysagers

– Problématiques socio-environnementales et patrimonialisation (relations chercheurs et acteurs)

Si vous êtes intéressés par cette journée, n’hésitez pas à vous inscrire sur le site internet du workshop avant le 3 novembre 2016 (inscription gratuite) :

https://workshopmines.sciencesconf.org/

Une session poster est également organisée, et si vous le souhaitez, vous pouvez proposer un poster en ligne.
Marie Forget, Magali Rossi, Xavier Bodin et Estelle Camizuli

Laboratoire EDYTEM

Université Savoie Mont-Blanc